Char à voile

Le char à voile est un sport de vitesse qui se pratique en général sur de
grandes plages de sable.
On le pratique par exemple en France sur les plages de la Côte d'Opale, de la
côte picarde, en Normandie, en Bretagne, en Loire Atlantique ou en Vendée.

La force de traction du véhicule est le vent, capté par une voile.

Le char à voile se compose de deux éléments :

le châssis, composé d'une coque où l'on s'installe (assis ou allongé), d'un
palonnier pour faire pivoter la roue avant avec les pieds, de deux roues
arrières avec essieux, d'une roue avant.
le gréement, composé d'un mât qui se pose sur l'avant du châssis, une voile
composée de lattes en résine et fibre de verre pour maintenir la voile
horizontalement, d'une écoute (un cordage épais qui permet d'orienter la
voile) et d'une bôme en métal pour faire la liaison entre l'écoute et la
voile.

Source

Qui au hasard a l'activité Char à voile dans son profil sur Coacto ?

sand62520 lisavalat

Les rejoindre sur Coacto

retour à la catégorie Plein air et nature



A savoir ...

La première utilisation connue du char à voile est attestée en Égypte
antique, où il est apparemment construit pour transporter des matériaux et se
déplacer rapidement. Les Chinois ont des chariots poussés par le vent depuis
le vie siècle sous la dynastie Liang, puis ont monté des mâts et des voiles
sur de grandes brouettes.
L'ingénieur Simon Stevin, réinvente le concept en Hollande à la fin du xvie
siècle en construisant un navire sur roue qui transporta Vingt-huit personnes
sur 75 km à une vitesse moyenne de 37 km/h entre Scheveningen et Petten sur les
plages de la mer du Nord.
Par la suite cette invention sera utilisé à des fins utilitaires de transport
de matériaux et pour se déplacer rapidement.
La pratique ludique remonte à 1898. On la doit aux frères André et François
Dumont, en Belgique, à Coxyde, qui fabriquent les premiers char à voile
destiné spécifiquement à une utilisation ludique et sportive. Dès 1905 le
char à voile sort des frontières de la Belgique et s'invite sur les plages du
nord de la France, Hardelot-Plage, Le Touquet, Berck. La première compétition
officielle s'est déroulée en Belgique en 1909 à La Panne.

Louis Blériot qui possède une villa à Hardelot, s’intéresse à cet engin
et construit son propre modèle, il atteint par grand vent les 100 km/h. Devant
l'engouement suscité par son engin, il le fait fabriquer en série dans ses
usines et le nomme « Aéroplage ». La Première Guerre mondiale voit
l’arrêt brutal, presque fatal de la pratique de l’Aéroplage. Il faut
attendre la fin de la deuxième guerre mondiale pour que l’on ressorte les
vieux engins et qu’on les remette au goût du jour. Ainsi, entre 1947 et 1950
avec Henry Demoury, dit « Pépé Demoury », meunier à Fère-en-Tardenois, le
char à voile connaît une évolution importante lui faisant prendre un tour
plus compétitif (toujours sous le nom d'aéroplage....).

Les premiers clubs apparaissent sur les plages du nord de la France dans les
années 1950. La Fédération française de char à voile apparait en 1964. Elle
reconnaît en 1979 une discipline proche, le speed sail. Chaque année une
rencontre internationale se déroule dans chacune des régions près de la mer
ou autres emplacements convenables pour faire du mini-char à voile.