Apnée

L’apnée désigne l'arrêt de la ventilation (du grec ancien πνέω /
pnéô, respirer, avec le préfixe privatif a-). Dans le cadre des sports
sous-marins, le terme apnée désigne la plongée sans bouteille. Pour l'aspect
médical, voir l'article Apnée.

Source

Qui au hasard a l'activité Apnée dans son profil sur Coacto ?

CHAT Chace Anabela dflambard fabienB veronique bacfree Seven claude44 Chuky

Les rejoindre sur Coacto

retour à la catégorie Extrême



A savoir ...

Bien qu'il soit difficile d'avoir des traces de cette activité, il semble que
la plongée en apnée existe depuis la préhistoire. En effet, les hommes ont
mangé du poisson et des coquillages depuis très longtemps.

Pour que des hommes (ou des femmes) plongent, il faut que ce soit faisable et
intéressant, c'est-à-dire :

     * que l'eau soit assez chaude (ceci peut expliquer qu'il n'y en ait pas eu
dans des pays comme la Norvège)
     * que la visibilité soit assez bonne
     * qu'il n'y ait pas d'animaux dangereux
     * qu'il y ait une motivation : soit le manque de nourriture à la surface,
soit le besoin de faire du commerce (ce qui peut expliquer le fait qu'en Afrique
et aux Amériques, y compris les Antilles, l'apnée n'était pas pratiquée
jusqu'à ce que les colons viennent obliger d'autres hommes à le faire).

Finalement, peu de lieux répondent à ces quatre conditions.

Ainsi, avant la naissance des techniques de plongée en scaphandre, du tourisme
et du loisir, on peut noter l'existence de cette activité :

     * au Japon, avec les Amas, des pêcheuses de coquillages.
     * en Corée, où cette activité masculine est devenue féminine au XIXe
siècle avec les Haenyo.
     * en Indonésie où les Suku Laut peuvent passer jusqu'à dix heures par
jour dans la mer.
     * en Terre de feu où il existe quelques traces. Ceci s'est arrêté avec
l'arrivée des conquistadors.
     * en Méditerranée où l'apnée était encore pratiquée à la moitié du
XXe siècle. Il s'agissait de ramasser du corail rouge et des éponges, ainsi
que quelques perles. Le corail servait au commerce avec, par exemple, l'Asie qui
lui donnait une valeur symbolique. On retrouve du corail de Méditerranée au
Tibet.