Violoncelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher

Le violoncelle est un instrument à cordes frottées (mises en vibration par
l'action de l'archet) ou pincées (le pizzicato) de la famille du violon qui
compte aussi l'alto. (la contrebasse, d'une forme différente qui rappelle celle
d'une poire tandis que la forme des autres instruments à cordes est
généralement comparée à une pomme, vient de la famille des violes). Il se
joue assis et tenu entre les jambes ; il repose maintenant sur une pique
escamotable d'invention récente, mais fut longtemps joué posé entre les
jambes, sur les mollets.

Ses quatre cordes sont accordées en quintes : do, sol, ré et la (du grave vers
l'aigu), comme pour l'alto. Le violoncelle est cependant accordé une octave en
dessous de ce dernier, soit une octave et demie en dessous du violon. C'est l'un
des instruments ayant la tessiture la plus grande. Sa gamme de fréquences
fondamentales va approximativement de 65 Hz à 1000 Hz (voire 2000 Hz dans
certaines œuvres virtuoses). On dit souvent que c'est l'instrument le plus
proche de la voix humaine.

Source

Qui au hasard a l'activité Violoncelle dans son profil sur Coacto ?

eltamin

Les rejoindre sur Coacto

retour à la catégorie Musique



A savoir ...

Le violoncelle n'apparaît que peu d'années après le violon, à la fin du XVIe
siècle. Son ancêtre direct supposé, le rebec, était un instrument plat à
trois cordes. La basse de violon, le violoncelle originel tel qu'il nous est
présenté en 1530, était un instrument bien plus petit qu'il ne l'est
aujourd'hui, doté de trois cordes et accordé une quinte au-dessous du violon
(contre une quinte et une octave aujourd'hui). En 1550, une quatrième corde
(grave) est ajoutée et l'accord revu. La taille du corps de l'instrument (hors
manche) augmente jusqu'à 80 centimètres environ (la taille actuelle est
d'environ 76 centimètres). Cette taille fut la limite: au-delà, la technique
de main gauche, à une époque ou le démanché apparaît seulement, devenait
trop ardue.

Si l'on suit l'interprétation courante, la famille des violons (violon, alto et
violoncelle) est fixée dans sa forme actuelle par le génial Andrea Amati
(1535-1612), luthier de Crémone. C'est dans cette ville importante pour la
musique occidentale que le violoncelle et toute sa famille prennent leur forme
définitive, dans les ateliers successifs de Niccolò Amati - descendant du
précédent -, ses propres enfants, le célèbre Antonio Stradivari (Crémone
1644- 17 décembre 1737) - probable élève de Niccolò -, l'original Bartolomeo
Giuseppe Guarneri (1683-1745) - élève de Stradivari surnommé Guarnerius del
Gésu . Cette école italienne fixe les formes et rayonne dans toute l'Europe,
au travers du compagnonnage : Jacob Stainer (1621-1683), maître de la lutherie
austro-hongroise, fut un probable camarade de Stradivari chez Amati. François
Médard, élève de Stradivari, rentre chez lui, à Mirecourt, une fois ses
études achevées.