Contrebasse

La contrebasse est un instrument grave de la famille des instruments à cordes.

Elle peut se jouer en frottant les cordes avec l'archet (arco) ou en les
pinçant avec les doigts (pizzicato). La contrebasse est très utilisée en
musique classique, au sein des orchestres symphoniques, et en jazz où elle fait
partie de la section rythmique. La contrebasse est également utilisée dans les
autres styles comme le blues, le bluegrass, le rock and roll, le psychobilly, le
rockabilly et le tango.

Les essences de bois utilisées pour la construction des contrebasses sont
variables, mais on retrouve généralement de l'épicéa pour la table, de
l'érable, de l'ébène pour la touche. Certains contreplaqués sont parfois
utilisés, généralement pour les instruments d'étude. On trouve aussi des
contrebasses récentes en fibre de carbone.

Jusqu’à une époque récente, l’appartenance de la contrebasse à la
famille des violes ou à celle du violon était un sujet de débat, débat qui
trouvait son origine dans des considérations organologiques, musicologiques et
même étymologiques erronées, remontant au XIXe siècle. Les recherches qu’a
menées Paul Brun, contrebassiste à l’Orchestre national de Lille, qui font
aujourd’hui autorité dans le monde entier, ne laissent plus guère de place
au doute : c’est bien à la famille du violon qu’appartient la contrebasse,
même si un certain nombre de violes de gambe contre-basses, transformées par
suppression des frettes et modification du chevillier (pour passer de six cordes
à cinq ou quatre), et qui sont parvenues jusqu'à nous, ont pendant longtemps
contribué à accréditer la thèse inverse.

Le répertoire contemporain est particulièrement abondant : acoustique, avec
électronique, ou théâtre musical.

Source

Qui au hasard a l'activité Contrebasse dans son profil sur Coacto ?

Wildcat

Les rejoindre sur Coacto

retour à la catégorie Musique



A savoir ...

Elle possède généralement quatre cordes accordées en quartes (mi, la, ré et
sol, du grave vers l'aigu). On peut trouver parfois une cinquième corde de do
(école française), accordée une tierce sous le mi (soit une octave plus bas
que la note la plus grave du violoncelle); ou encore un do à la quarte
supérieure de la corde de sol ( accord utilisé quelquefois dans le jazz). La
tessiture de la contrebasse atteint alors 4 octaves, du do 0 au do 4. D'autres
écoles préfèrent accorder cette 5ème corde en si, pour des raisons de
facilité des positions. Certains orchestres symphoniques rendent obligatoire
l'usage de la contrebasse à 5 cordes. En effet, seule celle-ci permet d'avoir
le registre le plus grave du 16 pieds (appelé ainsi par référence aux flûtes
d'orgue produisant ce registre), indispensable pour jouer certaines partitions
telles qu'elles sont écrites, sans avoir à transposer.

La contrebasse est le plus grand (elle mesure entre 1,60 m et 2,05 m) et le plus
grave des instruments de la famille des cordes frottées, avant l'octobasse. À
la différence des autres instruments de la famille (violon, alto,
violoncelle,octobasse), qui s'accordent en quintes, elle s'accorde aujourd'hui
en quartes, essentiellement pour des raisons de facilité de doigté. C'est
Cherubini, directeur du Conservatoire de Paris, qui imposa en 1832 l'accord en
quartes en usage dans les pays germaniques. Jusque là, l'accord qui avait
généralement prévalu en France pour la contrebasse était l'accord en
quintes.

L'apparition de la contrebasse remonterait à 1620[réf. nécessaire],
succédant au violone et à la contrebasse de viole, mais elle ne fut introduite
dans l'orchestre qu'au milieu du XVIIe siècle. Initialement, elle doublait les
parties des violoncelles à l'octave inférieure, puis elle s'émancipa, et les
contrebasses obtinrent progressivement dans les orchestres leur propres
partitions dans la période romantique.