Scrapbooking

Le scrapbooking, ou collimage, créacollage (francisations principalement
utilisées au Québec), est une forme de loisir créatif consistant à
introduire des photographies dans un décor en rapport avec le thème abordé,
dans le but de les mettre en valeur par une présentation plus originale qu'un
simple album photo. Pour cela, de nombreuses techniques de scrapbooking
existent, telles que le serendipity, le tag, l'iris folding, le spirella, etc.
Les pratiquants et adeptes de cette pratique s'appellent des « scrapeurs » et
« scrapeuses » ou des « collimagistes », plus souvent répandu en français
québécois.

Le format habituel d'une page de scrapbooking est de 30 x 30 cm. Toutefois, tous
les formats de page et d'album sont autorisés au gré de l'imagination et du
matériel à la disposition de chacun.

Une page comporte généralement un titre, un journaling, la date et le nom des
personnes présentes sur les photos.

Le scrapbooking est à la fois un loisir créatif, une forme d'art décoratif,
et l'occasion de coucher sur le papier, au travers des photos et des
commentaires, l'histoire d'une famille. C'est une façon comme une autre de
pratiquer le bricolage de manière joviale et épanouissante.

Source

Qui au hasard a l'activité Scrapbooking dans son profil sur Coacto ?

maelys02 mijomilene petitbouchon89 pim paindepicea narnia69 GPW1944 libou arcenciel1310 Poupounail

Les rejoindre sur Coacto

retour à la catégorie Loisirs créatifs



A savoir ...

La transmission des événements passés, des traditions et des anecdotes
nouvelles générations par les anciennes a utilisé plusieurs formes de support
au cours du temps. Le collimage peut être considéré comme la combinaison de
la peinture et de la photographie. Celui-ci permet donc de mettre en scène des
souvenirs. Il a beaucoup évolué depuis son invention grâce notamment à de
nouveaux matériaux tels que le plastique.

Ce loisir créatif (aussi appelé Rubons) existe aux États-Unis depuis les
années 1800 et était connu en France sous des appellations diverses (collage,
patchwork, artisanat du livre). Tombé en désuétude, il revient en France en
1999, avec Marie-Dominique Gambini. Celle-ci, après 3 ans d'expatriation à
Boston, lance à Lyon en mai 1999 ses premiers ateliers. Elle médiatise le
scrapbooking grâce à un important article dans Le Progrès/Lyon-Matin fin
1999, suivi d'une série d'articles dans Créamania, Modes & Travaux et Top
Famille. En 2001, un reportage complet au JT de TF1 permet à ce loisir créatif
de sortir des frontières de Rhônes-Alpes pour se répandre partout en France.
Il connaît un très fort essor, comme en témoigne la croissance du nombre de
sites de vente en ligne de matériel de collimage. Pour répondre aux demandes
de formation qui arrivent des quatre coins de l'Hexagone, des stages intensifs
sont organisés dès mars 2001 dans le cadre de l'association « Oasis
Sans-Souci ». Face au développement impressionnant de cette activité, et afin
de mieux répondre à la demande croissante de formations (on vient aujourd'hui
aussi de Suisse, de Belgique, d'Allemagne et du Texas), l'École Lyonnaise de
Scrapbooking a été créée en juillet 2006 et organise une vingtaine de
sessions par an.