Poker

Le poker est une famille de jeux de cartes comprenant de nombreuses formules et
variantes. Il se pratique à plusieurs joueurs avec un jeu généralement de
cinquante-deux cartes et des jetons représentant les sommes misées.

Les séquences de jeu alternent distribution de cartes et tours d'enchères. Le
but du jeu est de remporter les jetons des adversaires en constituant la
meilleure combinaison de cinq cartes ou en leur faisant abandonner le coup.

Le poker est un jeu d'argent, la structure du jeu impose donc la plupart du
temps, et ce dans toutes ses variantes, que le joueur investisse une somme de
départ (fut-elle minime), la cave : le score d'un joueur est matérialisé par
ses gains financiers. La cave représente le montant de jetons de départ de
chaque joueur, sujet aux fluctuations des gains et des pertes. À ne pas
confondre donc avec les blindes et les antes, dont la définition est donnée
plus bas. La maîtrise du jeu suppose une connaissance au moins intuitive des
probabilités de distribution des mains, des probabilités et mécanismes de
leurs améliorations dans la variante jouée, et surtout, une excellente
maîtrise de la psychologie du jeu et de ses adversaires.

Le tronc commun des variantes inclut le système d'enchères en plusieurs tours,
le principe d'abattre son jeu s'il y a égalité des mises, les types de mains
et leur hiérarchie. Les variantes de jeu se distinguent par la manière de
distribuer les cartes et d'organiser les tours d'enchères, et le fait que
certaines cartes peuvent être exposées, voire être communes à toutes les
mains.

Source

Qui au hasard a l'activité Poker dans son profil sur Coacto ?

Gizmo Stan elhana yoyo36 eltamin Hokeyman Yocelyn Emilie77 chab44 Anasha

Les rejoindre sur Coacto

retour à la catégorie Jeux de cartes



A savoir ...

L'origine historique du poker est sujet à débat, mais ce jeu remonte à deux
ou trois siècles.

Ce jeu rappelle le jeu iranien as nas. Il est généralement considéré comme
apparenté au jeu français du Brelan, ou au primero – prime en français –
qui se jouait à l'origine en Italie et en Espagne vers la fin du XVe siècle.
Le jeu anglais nommé brag dérive probablement du brelan, et présente la
notion de bluff qui apparaît également dans d'autres jeux de cette époque. Le
jeu de l'ambigu[2], pratiqué en France sous Louis XIV, introduit pour sa part
la hiérarchie des combinaisons qui est la caractéristique essentielle du
poker, et au début du XIXe siècle, le principe du blind, utilisé au poker,
apparait dans le jeu de la bouillotte – forme de brelan – sous l'appellation
de carre.

Le nom du jeu viendrait lui-même de l'allemand pochen (frapper), jeu de cartes
qui est pratiqué au XVIIe siècle en Allemagne, et paraît être une version
ancienne du poker, tant par ses règles très proches du poker actuel que par
ses tactiques de jeu. Un jeu français de nom similaire, le Poque, se pratique
déjà au temps de Louis XI, mais avec des règles assez différentes. La
légende qui entoure le poker rattache son nom anglais au verbe to poke, pousser
ou attiser (qui a donné a poker, un tisonnier), dans le sens de « jeu qui
incite / pousse au bluff ».

C'est aux États-Unis que le jeu prend son essor dans sa version moderne. Un
premier témoignage historique sur le poker aux États-Unis est celui de
l'acteur anglais Joseph Crowell, qui raconte une forme de ce jeu qu'il voit
pratiquer en 1829 à la Nouvelle-Orléans, où quatre joueurs jouant avec un jeu
de vingt cartes parient sur celui d'entre eux qui a la main la plus forte. En
1843, Jonathan H. Green décrit dans son œuvre littéraire l'expansion des jeux
de cartes sur les bateaux qui naviguaient sur le Mississippi. De là, il se
répand dans l'ouest américain à l'époque de la ruée vers l'or de 1848, et
devient une partie intégrante du mythe lié à la conquête de l'Ouest. Le
poker est le jeu que pratiquent les cow-boys et les aventuriers venus tenter
leur chance dans l'Ouest américain. Les scènes de jeu sont fréquentes dans
les films (western) traitant de cette période ; le personnage de Doc Holliday
qui a réellement existé est l'archétype du joueur de saloon tandis que
Maverick de Richard Donner avec Mel Gibson décrit bien l'ambiance qui règne à
bord de certains bateaux qui descendent le Mississippi. Le whisky au Nord, au
Sud et dans l'Ouest, le gin au Nord et dans le Sud, le rhum dans le Sud
deviennent les boissons que boivent les joueurs aux Etats-Unis. L'essor du
bourbon et du whiskey est lié à l'essor du saloon et des clubs, lui-même lié
à l'essor de jeux d'argent comme le poker ou la roulette.

C'est au cours du milieu du XIXe siècle que se généralise l'emploi du jeu à
52 cartes, et que la couleur est admise comme main.

De très nombreuses variantes émergent pendant la Guerre de Sécession
américaine (1861-1865). C'est à cette époque que se stabilisent les formes de
base du Poker fermé (Draw), et du Stud à cinq cartes. Les autres variantes
émergent par la suite.

Le jeu est réimporté en Europe sous sa forme moderne pendant la seconde
moitié du XIXe siècle, dans sa variante du Poker fermé (qualifiée de «
poker français » au début du XXe siècle). Il est largement répandu dans
tous les pays du monde, parfois apporté dans les bagages des militaires
américains ou canadiens.