Luge

La luge se pratique comme une activité de loisir très apprécié dès le plus
jeune âge. À l’opposé du traîneau, la luge ne comporte pas de moyen de
traction. Il s’agit d’un appareil qui glisse sous le poids du monteur et par
l’accentuation de la pente.

Elle s'utilise sur des pentes enneigées sur lesquelles le passager se laisse
glisser, contrôlant la vitesse grâce à un frein et pouvant faire dévier la
course de la luge en se penchant d'un côté ou de l'autre. Elle peut aussi se
pratiquer en période estivale grâce à la luge d'été ou bob-luge.

Source

Qui au hasard a l'activité Luge dans son profil sur Coacto ?

Yakarire libou

Les rejoindre sur Coacto

retour à la catégorie Glisse



A savoir ...

Certains vestiges peuvent laisser penser que des luges étaient déjà
utilisées avant l'an -1000  suite à la découverte de pistes d'os, mais il est
certain que la luge en tant que véhicule employé pour glisser sur la neige ou
sur la glace était utilisée avant l'an -800 par les Vikings de la région de
Slagen près du fjord d'Oslo. Il semble que les Vikings avaient des luges
équipées de deux patins un peu comme les luges actuelles.

Ce fut une pratique ludique relatée par des vestiges recueillis dans plusieurs
régions européennes. Dans les pays de montagnes longuement enneigées, les
traîneaux et les luges ont servi de moyen de locomotion et de transport
privilégié. En Allemagne l'utilisation de ce moyen de transport est attestée
dès le XVIe siècle selon des ouvrages allemands qui mentionnent l'utilisation
de « Rodeln ».

Le secrétaire de l'évêque de Florence atteste de l'utilisation de luges,
qu'il appelle « ramasses » en Savoie en 1643 dans la descente du col du Mont
Cenis jusqu'à Lanslebourg : « Ayant passé le mont Cenis et cheminé dans la
plaine pendant quatre milles et plus, nous arrivâmes à l'endroit où l'on
commence à descendre la montagne et où l'on avait préparé les ramasses pour
tout le monde [...] Ces ramasses sont des sortes de petites chaises basses en
bois, grossières, et fixées sur deux brancards qui, à l'avant, s'élèvent en
pointe, à la manière d'un traîneau, pour mieux pouvoir glisser sur la glace,
et sont munies de deux bâtons longs environ de deux bras, pas trop gros, que le
marron tient à la main pour conduire, s'appuyant tantôt sur l'un, tantôt sur
l'autre, pour retenir ou faire tourner la ramasse [...] Nous fîmes en moins
d'un quart d'heure, avec une rapidité incroyable, une descente de quatre milles
environ ».

Les premières pistes de luge de course sont aménagées par les propriétaires
d'un hôtel dans les Alpes suisses au XIXe siècle. La première piste a été
construite à Davos (Suisse) en 1879. Les premières compétitions
internationales s'y sont déroulées le 12 février 1883 : 21 concurrents
avaient descendu une route gelée de 4 km entre Davos et le village de Klosters.
Les deux gagnants, un étudiant australien et le postier de Klosters ont
réalisé la course en un peu moins de neuf minutes. En 1884, une piste
artificielle de luge est également établie à Saint-Moritz.

La luge en tant que sport de compétition fut sous l’égide de la fédération
de Bobsleigh depuis 1935 jusqu’en 1954, année de création de la fédération
internationale de luge. Ce n'est qu’en 1964 aux jeux olympiques d'hiver
d'Innsbruck que la luge est admise en tant que sport de compétition.