Speed riding

Le 'speed riding est un sport de pleine nature associant le parapente et le ski,
dont le principe est de voler au-dessus des pentes enneigées équipé d'une
voile de faible surface, d'une sellette bien sûr, et d'une paire de skis, en
alternant le vol et la glisse. On peut ainsi accéder "par gravité "
à des endroits qui n'étaient pas accessibles par les moyens traditionnels,
passer en vol des zones inaccessibles à skis. La gestion de ce sport est
confiée par le ministère des sports à la FFVL (Fédération française de vol
libre), qui en donne la définition suivante : "Le speed riding est une
forme de pratique hivernale du parapente. Le décollage et l'atterrissage, se
faisant sur des terrains enneigés, imposent d'avoir des skis aux pieds. Les
voiles utilisées ont une surface allant de 8 à 16 m2 et permettent d'alterner
des phases de vol et, lorsque le terrain le permet, des phases de contact avec
le sol."
Le speed riding ne doit pas être confondu avec le speed flying, un autre
anglicisme qui correspond à une forme de pratique du parapente sous une
mini-voile décollable à pied, ou encore avec le snowkite, cerf-volant de
traction sur neige, avec skis ou snowboard, discipline déléguée elle aussi à
la FFVL avec l'ensemble des formes de pratique du http://kite.ffvl.fr/

Source

Qui au hasard a l'activité Speed riding dans son profil sur Coacto ?

lio6933

Les rejoindre sur Coacto

retour à la catégorie Extrême



A savoir ...

La première école de speed riding au monde voit le jour l'hiver 2004 dans la
station de Valfrejus sous le nom d'école de speed riding ATAKA'. 50 structures
sont aujourd'hui labellisées par la FFVL.
Concernant au départ quelques pionniers "riders" ou parapentistes, ce
sport est aujourd'hui accessible aux bons skieurs grâce aux moniteurs formés
et qualifiés par la fédération délégataire.
Le matériel nécessaire au speedrider est constitué d'une petite aile de
parapente, d'une sellette, d'un casque, d'un masque et d'une paire de skis. Ce
matériel permet de remonter facilement au sommet des pistes en utilisant les
remontées mécaniques. Plus le pilote est expérimenté, plus la tendance est
de réduire la surface de l'aile, permettant au speedrider de mieux "
plaquer " la neige. La surface des ailes de speed riding va de 16 à 8 m².