Cyclisme sur piste

Le cyclisme sur piste est une pratique sportive regroupant plusieurs épreuves
et se déroulant sur un vélodrome. Il se pratique toujours sur des vélos à
pignons fixes, c'est-à-dire qu'à l'inverse d'un vélo à roue libre le
pratiquant est obligé de pédaler en permanence jusqu'à l'arrêt complet de
son vélo.

Un vélodrome est une surface aménagé d'une piste ovale, généralement de 200
mètres, 250 mètres ou 333,33 mètres, ayant deux virages relevés à environ
40 °.

Le cyclisme sur piste a été présent à tous les Jeux olympiques depuis 1896,
à l'exception de ceux de Stockholm en 1912. La première épreuve féminine est
apparue en 1958 avec la poursuite[note 1] et la vitesse. Depuis 1993 et la
réunification des titres professionnels et amateurs, un championnat du monde a
lieu tous les ans aux environ de la fin mars et décerne désormais quinze
titres répartis à neuf pour les hommes et six pour les femmes.

Source

Qui au hasard a l'activité Cyclisme sur piste dans son profil sur Coacto ?

Valsalserita

Les rejoindre sur Coacto

retour à la catégorie Cyclisme



A savoir ...

L'histoire de la bicyclette remonte à la fin du XVIIIe siècle. Les toutes
premières machines, appelées Célérifère en 1791, puis Draisienne  en 1818
ne sont pas munies du système de pédalier, le mouvement de la machine étant
obtenu par l'impulsion des pieds sur le sol. Mais les premiers vélos proprement
dit sont nés en 1855 grâce à Ernest Michaux qui invente le système de
pédales fixés à un pédalier. Or ces premiers vélos sont très différents
des machines actuelles. En effet, ils sont pourvus d'une roue avant de diamètre
supérieure à la roue arrière et du pédalier directement fixé à l'axe de
cette première. En 1865, M. Sergent invente le premier système de transmission
: la chaîne de vélo. C'est avec ces premiers vélos que les compétitions
cyclistes ont commencé. La première épreuve recensée date de 1868 dans le
parc de Saint-Cloud, il s'agit d'une épreuve de 1 200 mètres. Le sport s'est
peu à peu développé avec la distinction avec le cyclisme sur route. La
première course de six jours eu lieu en 1878 avec les Six jours de Londres.

C'est en 1879 qu'un inventeur anglais, John Kemp Starley eu l'idée de
transmettre l'impulsion des jambes sur le pédalier à la roue arrière par le
biais d'une chaine reliée du pédalier, à un pignon fixé sur cette dernière.
Ce sont ces premiers modèles qui ont été utilisés lors des premières
courses. La roue avant était toujours la plus grande mais le système de
transmission par chaine avait permis de meilleurs performances, une meilleure
maniabilité et donc un rapide développement de la course cycliste. Les vingts
années séparant 1880 et 1900 ont été très importantes pour la popularité
du sport sur le continent européen et aux États-Unis. Mais la difficulté de
posséder une bicyclette en faisait un sport quasiment limité aux coureurs
professionnels. La Grande Dépression aux États-Unis, en 1929, mis fin à
l'engouement populaire des habitants pour le sport cycliste.

Le cyclisme sur piste est l'un des seuls sports à avoir été présent à
presque tous les Jeux olympiques. Sa seule absence remonte aux Jeux olympiques
d'été de 1912 à Stockholm, où ne figure au programme qu'une épreuve de
cyclisme sur route.

Le matériel s'est vite développé avec notamment les premiers pneus en
caoutchouc développé en 1888 par John Dunlop. Ceux-ci ont considérablement
amélioré le confort des vélos, en diminuant les secousses causées par les
chocs des roues en bois avec les routes de l'époque. En 1895, le vélo obtient
la forme qu'on lui connait au début du XXIe siècle. Le cadre Humbert est le
premier avec un cadre de type triangulaire pourvue de roues d'égales
diamètres. Ces vélos sont ensuite conçus dans des matériaux plus léger que
l'acier forgé utilisé jusqu'alors. Le Duralumin, un alliage d'aluminium et de
cuivre, est la première grande évolution en 1932. Elle est dépasséee par
l'apparition des vélos en titane et magnésium dans les années 1970 puis du
dural en 1979 et finalement de la fibre de carbone en 1985.

Le confort du cycliste a été développé par l'apparition de nouvelles roues.
Plus légères et plus souples, elles sont faites en matières plastiques et
proposée à partir de 1979. Or les roues sont un élément essentiel de la
performance cycliste, c'est ainsi que Francesco Moser, un coureur italien, est
l'un des premiers à avoir utilisé des roues pleines, dites roues lenticulaires
qu'il utilise lors de son record de l'heure en 1984[note 2]. Finalement, la
dernière évolution des roues pour le cyclisme sur piste est l'utilisation des
roues à bâtons depuis 1991.