Aïkido

L'aïkido (合気道, aikidō) est un art martial japonais (budo), fondé par
Morihei Ueshiba entre 1930 et 1960. L'aïkido a été officiellement reconnu par
le gouvernement japonais en 1940 sous le nom d’aikibudō. Il a été créé à
partir de l'expérience que son fondateur avait de l'enseignement des koryu
(écoles d'arts martiaux anciennes), essentiellement le ju-jitsu de l'école
daitō ryū, le kenjutsu(art du sabre japonais) et l'aikijutsu.

L'aïkido est né de la rencontre entre ces techniques de combat et une
réflexion métaphysique de Morihei Ueshiba sur le sens de la pratique martiale
à l'ère moderne. L'aïkido se compose de techniques avec armes et à mains
nues utilisant la force de l'adversaire, ou plutôt son agressivité et sa
volonté de nuire. Ces techniques visent non pas à vaincre l'adversaire, mais
à réduire sa tentative d'agression à néant. L'aïkido peut être considéré
comme la concrétisation du concept de légitime défense : une réaction
proportionnée et immédiate à une agression. En fait, dans l'esprit de
l'aïkido, il n'y a pas de combat, puisque celui-ci se termine au moment même
où il commence. Conformément à cette logique, il n'existe pas de compétition
d'aïkido excepté dans le style Shodokan fondé par Kenji Tomiki (et de ce fait
appelé aussi Tomiki ryu, École Tomiki).

Source

Qui au hasard a l'activité Aïkido dans son profil sur Coacto ?

Lardon MoOSTiK warhead Elfstat freakz

Les rejoindre sur Coacto

retour à la catégorie Arts martiaux et sports de combat



A savoir ...

Comme la plupart des budō modernes (judo, karaté, kendo…), l'aïkido est
l'héritier des arts martiaux développés durant les périodes de guerre, qui
furent modifiés lors des périodes de paix (ère Tokugawa) et la disparition de
la classe des samouraïs (restauration de Meiji).

Morihei Ueshiba était un fervent pratiquant shinto, et il avait par ailleurs
une expérience réelle de la guerre : il participa à la Guerre
russo-japonaise, et nombre de ses élèves moururent durant la Seconde Guerre
mondiale. Son parcours, emblématique d'une authentique réalisation
spirituelle, le conduisit à recevoir la révélation de nouvelles techniques
martiales, et à devoir nous transmettre l'« art de paix », dont le but serait
d'améliorer l'Homme, d'un point de vue physique mais surtout comportemental
(tolérance et paix) et spirituel.